Bienvenue sur le site de l'ANR35...


Lettre d'information ANR35



Nouveau mot de passe pour l’espace adhérent : 

pour le recevoir, envoyez un mail à l'aide du formulaire

 



Dernière mise à jour 14/06/2024


La Côte de Granit rose: séjour du 06 au 09 juin 2024

 

C'était le D-Day ! Mais, nous étions 18 qui, réunis dans le port de Trébeurden, avions résolument choisi les côtes bretonnes, plutôt que les plages normandes. Le petit groupe était constitué de gens gais, faciles à vivre et, disons-le tout net, ne comportait « aucun grognon » ! Nous étions venus pour un mini-séjour de quatre journées, organisé dans le cadre de Marchapié, dont les objectifs auraient pu être résumés sous le sigle A.N.R. (Amitié, Nature et Rigolade). Le séjour commença par une traversée à pied vers l'île Milliau, accessible seulement à marée basse. Gisèle nous apprit (entre autres) que l'avocat et homme politique Aristide Briand, onze fois président du Conseil, aimait venir s'y reposer, dans la propriété de sa compagne Lucie Jourdan. Il en appréciait, disait-il, le calme et la paix. D'ailleurs, pour ce qui est de la paix, il obtint le prix Nobel en 1926.

Retour pour un agréable pique-nique sur le port, puis convoi en direction de l'hôtel L'Écume de Mer. C'était facile, puisqu'il était situé non loin de la plus haute construction de Trébeurden, constituant dans le paysage un repère de premier ordre. Là, Joëlle, notre hôtesse, nous attendait. C'était une hôtelière atypique. À 62 ans, elle faisait passer les relations humaines avant le commerce pur et dur, et poussa l'empathie jusqu'à écraser une larme au moment de notre départ. Une mention aussi pour sa mère, Jacqueline, qui, âgée de 86 ans, participait activement au service.

Le vendredi, au port de Perros-Guirec, embarquement en vedette vers l'archipel des Sept-Îles. N.B. : si les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Sept-Îles sont cinq. C'est comme ça ! Elles constituent une réserve ornithologique, où s'ébattent 12 espèces d'oiseaux marins et 27 espèces d'oiseaux nicheurs. Nuance ! Nous passons au large de chacune des îles, nous attardant devant celle de Rouzic, qui connaît un monde fou. Elle sert, en effet, d'asile à 11 592 couples de fous de Bassan. Et, quand le guide annonça au micro que le mâle et la femelle restaient fidèles pour la vie, un frisson d'effroi parcourut l'assistance. Certains pensèrent d'ailleurs que le nom du fou lui venait de ce curieux phénomène.

Déjeuner à l'hôtel, puis départ pour une randonnée de 7,5 km, autour de l'Île-Grande. Il s'agit en réalité d'une presqu'île d'où fut longtemps extrait du granit rose, notamment au Moyen Âge pour l'édification de la cathédrale de Tréguier. Au XXe siècle un petit train à vapeur avait même été installé pour transporter les blocs de pierre. Au retour, langoustines au dîner, puis, comme chaque soir, un petit groupe ressortit pour assister au coucher de soleil sur la mer.

Le samedi, convoi vers Trégastel et la plage du Coz-Pors, départ du tour de l'île Renote, qui est, elle aussi une presqu'île. Émerveillement devant les impressionnants chaos de granit rose au formes et aux positions étonnantes, où nous mena Huguette, notre guide habituelle. Sans prêter attention aux rieurs, qui disent que c'est précisément dans le chaos qu'elle est la meilleure.

Joyeux pique-nique sur la plage, puis rando vers Ploumanac'h. Là, nous est signalé un petit édifice sur la côte. En effet, un propriétaire auquel la municipalité refusait le permis de construire un garage, eut l'habileté de contourner l'obstacle. Il déposa une demande de permis de construire... une chapelle. Et, l'ayant obtenu sans difficulté, il fit construire l'édifice, qui ne fut jamais consacré. Ou, du moins qu'il consacra désormais au garage de sa voiture ! Une façon habile de concilier le Ciel avec l'essieu.

Le dimanche, départ de l'hôtel vers la petite cité médiévale de Moncontour. Bâtie sur un promontoire rocheux, on la qualifiait jadis de place forte du Penthièvre. Aujourd'hui, elle possède de beaux restes, qui ont occupé la fin de notre matinée. Cependant, à l'issue d'un bon déjeuner, pris dans un restaurant de l'endroit, il fallut bien se séparer. Les 18, à l'unanimité, ont alors dressé un bilan en tous points positif du séjour. Tout avait été soigneusement organisé par Claire et Michel. Quant à la météo, qu'on ne maîtrise pas, elle s'était montrée radieuse. Alors, chapeau bas !

Merci à Jean Pierre pour cette jolie balade virtuelle. 

Prochaine rando : le 20 juin, proposée par Huguette, pour la Rance fluviale. Rendez-vous à 10 heures sur le parking du port du Lyvet (commune de La Vicomté-sur-Rance) 


ACIGNE le 30 mai 2024

Nous sommes 11 à quitter le parking de Joval à Acigné pour le chemin de la ronde, randonnée inaugurée le 28 mai 2023. C'est une jolie balade à la croisée de la rando et de la marche en ville. Elle relie les différents espaces naturels de la commune.

Notre chemin nous conduit vers les jardins familiaux très bien entretenus. Des photos installées sur notre parcours attirent notre attention surtout l'une d'elle très touchante (la mère et l'enfant). Par contre l'œuvre des 10 éléments, hauts sujets de miroirs dissimulés dans la nature est surprenante.

Nous randonnons au bord de cours d'eau et faisons une pause à la confluence de la Vilaine et du Chevré appelé aussi la Veuvre.

A l'entrée du centre-ville, rue Saint-Georges nous nous arrêtons devant une longère aux volets verts, elle se compose de 4 parties de trois époques différentes (du 18ème, 19ème et 20ème siècle) c'est une très belle rénovation.

Plus loin la porte de l'église est ouverte et nous invite à rentrer pour découvrir la chaire en bois sculptée et son magnifique retable.

Nous poursuivant la boucle en passant par le canoé kayak club qui offre aux petits et grands une expérience unique au fil de l'eau et au rythme tranquille de la Vilaine.

Après 8.5 km nous sommes de retour à l'espace Joval, site destiné à accueillir des artistes et des associations de loisirs créatifs et en plus un coin pique-nique. C'est un bel endroit pour notre goûter habituel.

Savez-vous comment s'appelle les habitants d'Acigné ? : les Acigniens, les Acignois et non les Acignolais.

Prochain rendez-vous le 20 juin 2024 avec Huguette sur le parking du port du Lyvet à 10 h (apportez votre pique-nique).


Rennes dans les grandes largeurs: 16 mai 2024

 

 

Réunis sur un petit parking de Cleunay, nous étions vingt-deux, bien décidés à effectuer une traversée de Rennes en diagonale. Mais, « ce n’était pas gagné ! » Car, les services de Météo-France n'étaient guère optimistes. Eh, bien, ce jour-là (une fois n'est pas coutume), nous avons eu de la chance.

Nous commençons donc par rejoindre les rives de la Vilaine au moulin du Comte, dont la jolie maison éclusière, ornée de glycines, évoque un décor d'opérette. Nous traversons le fleuve et progressons sous les arbres de sa rive droite, jusqu'à la confluence avec l'Ille. Là, nous faisons un petit crochet pour nous rendre spécialement dans le petit jardin, dit de la Confluence, majoritairement arboré de Cyprès chauves. Puis, nous passons au bas du parc de la maison Saint-Cyr, et traversons l'Ille pour cheminer dans le sentier de sa rive gauche. Parvenus à Bourg-l'Évêque, nous nous arrêtons un instant devant les arcades d'un cloître, curieusement bâti dans le square Guy Houist. Il provient de l'ancien couvent des Visitandines du Colombier, où il fut démonté, avant la construction à cet endroit une caserne (1833), laquelle fit place, à son tour (à partir de 1966), à l'ensemble immobilier du Colombier.

Ayant traversé le canal d'Ille-et-Rance, nous arrivons au bas de la place des Lices. Puis, nous nous arrêtons devant la porte Mordelaise. C'était, au temps des fortifications, la porte principale de la ville, par laquelle la duchesse Anne fit son entrée solennelle, le 10 février 1489, pour être sacrée en la cathédrale. Et, ce fut, de fait, une sacrée duchesse qui, seule dans l'Histoire, fut couronnée deux fois reine de France. Et, nous constatons qu'une promenade est en cours d'aménagement de la porte Mordelaise à la place de la Mission, qui mettra en valeur les remparts du IIIe siècle. Puis, le groupe choisit d'entrer dans la cathédrale, pour y admirer, entre autres, le retable polychrome flamand du début du XVIe siècle, comprenant 80 personnages finement sculptés. Par sa richesse, l'ensemble de la salle du trésor retient notre attention. Et notamment, celle de notre trésorière, comme de juste.

Nous admirons les maisons à colombage du vieux Rennes, puis nous passons devant l'église Saint-Sauveur dont le compositeur Gabriel Fauré fut un temps l'organiste. Devant le palais du parlement de Bretagne, mention d'une petite anomalie au sud-est de la place, dans la belle ordonnance des façades. Puis, au 4 de la rue Saint-Georges, nos amies des Chèques postaux découvrent le premier bâtiment affecté à Rennes chèques, lors de sa création, le 1er octobre 1920. Plus loin, la piscine Saint-Georges décorée de mosaïques par Isidore Odorico, fut, en 1926, le deuxième établissement municipal de ce type créé en province. Enfin, parvenus dans le jardin du Thabor, nous choisissons une allée de rhododendrons encore en fleurs. Là, nous investissons une série de bancs qui nous tendaient les bras, et entamons un agréable pique-nique, panaché d'une profusion de desserts partagés.

En repartant, nous contournons le jardin botanique et la roseraie, dont les premières fleurs s'épanouissent opportunément. Puis, quittant le Thabor, nous nous dirigeons vers le nord-est et un autre parc, celui de Maurepas, non sans avoir admiré la richesse et la variété des architectures dans les quartiers traversés. Puis ayant suivi le sentier qui sépare le collège des Gayeulles et le lycée Chateaubriand, nous passons près de l'ancienne ferme des Gallets pour parvenir aux étangs du parc des Gayeulles. Là, à l'issue d'une promenade de 10,5 km, le groupe juge qu'il est temps de retourner gaiement à la case départ. Et, comme le retour était initialement prévu par la ligne B du métro, indisponible, nous empruntons deux autobus successifs. Tandis que l'averse, qui menaçait depuis un moment, s'abat rapidement, pour nous permettre de partager au sec et sous un ciel serein, notre copieux goûter habituel, sur le parking.

Prochain RV: proposé par Janie et Henri, le prochain circuit aura lieu le 30 mai, à Acigné.

Sortie du bourg à droite au rond-point vers Joval – parking à 800 m


AG: 28 mars 2024

ASSEMBLEE GENERALE LE 28 mars 2024


SAINT THURIAL le 21 mars 2024

Très agréable cette marchapié à Saint-Thurial avec ses bois, son barrage et son bourg pittoresque.

Le soleil a séché les sentiers mais malgré tout il faut se méfier, les rochers qui affleurent le sol sont encore très glissants….La nature est toujours aussi belle, le jaune des ajoncs et des pissenlits réveillent les sous-bois. Nous retrouvons la lathrée clandestine bleue qui rappelle les crocus.

Jadis il y avait des fours à chaux imposants qui employaient 25 personnes de 1856 à 1936. Nous arrivons au barrage de la Chèze, le ruisseau coule dans la vallée. En aval une grande partie fut barrée en 1977 pour former une retenue d'eau de 220 hectares Un pont romain superbement maçonné enjambe le ruisseau.

De retour au bourg nous observons un bâti en schiste rouge : le manoir du Herme (XVIème siècle) puis la maison aux statues arborant entre autres Saint Guen au trois seins, puis l'épicerie à la façade de bois (1860) et l'église Saint Thuriau.

Nous voilà de retour à notre point de départ, pour notre goûter sous le soleil, il fait si beau.

RDV le 11 avril 2024 avec Odile et Yannick pour le moulin de champcors (voir bulletin n° 71)


REPAS tête de veau le 15 février 2024

Le repas tête de veau a eu lieu à Cardroc restaurant Lucas. Nous étions 64 convives. Un car avait été mis pour le trajet vers notre lieu de destination (40 personnes en ont profité) avec un départ de Rennes (bd Magenta) et de Pacé.

Cette année une nouveauté les amateurs de danse ont pu se "défouler" sur la piste grâce à l'animateur Serge Brillard qui a su mettre l'ambiance.

A 17 H retour à la maison après une journée toujours appréciée qui sera remise à l'ordre du jour l'année prochaine.

 


CARDROC le 01 février 2024

Nous étions 19 randonneurs pour un périple d'un peu plus de 7 km dans cette magnifique campagne de la commune de Cardroc.

En ce début d'après-midi, la bruine démarre avec nous la balade, mais ne nous accompagne que quelques minutes ; et très vite fait place à l'éclaircie que nous attendions.

Nous prenons la direction de l'Etang de Pont-Perrin. Nous longeons cet étang, puis nous descendons dans la vallée. La commune en compte plusieurs toutes très propices à la randonnée.

A 14h25, deux magnifiques faisans s'envolent sous nos yeux. (Nous leur avions donné rendez-vous à cette heure précise afin que l'on puisse tous profiter du spectacle).

Nous poursuivons notre circuit au travers la campagne où le bâti en pierre est très présent. Sur le parcours, plusieurs maisons sont très caractéristiques de l'habitat du Pays de Bécherel (munies de portes cintrées). La plupart du temps, ces constructions ne comptent que deux ouvertures. Une entrée réservée aux hommes et l'autre au bétail. Différentes grilles de protection de fenêtres en fer forgé, typiques de la région, restent bien préservées et notamment au niveau du porche de la Croix Boissée.

D'ailleurs, c'est par là que nous terminons notre petite balade. Le calvaire de La Croix Boissée est situé dans la partie la plus ancienne du bourg ; il est en granit et est aussi appelé "petit cimetière » . Il rappelle les premiers lieux de sépultures de la paroisse.

 

17 h 00 : Petit (non ! gros) goûter réconfort.

Une fois n'est pas coutume : un homme -Jean-Pierre- nous a confectionné de succulents petits sablés, sucrés à la perfection, à demi enrobés de chocolat au lait. UN VRAI DELICE !!!

Alors, Messieurs, dorénavant : Aux Fourneaux !!!!

Prochain rendez-vous le jeudi 22 février 2024 avec Huguette – forêt de Rennes sur le parking de la petite lune – au rond-point du magasin Carrefour de Thorigné-Fouillard 


Visite de l'Opéra et Street Art le 12 janvier 2024

 

Nous retrouvons notre guide, Dominique, place de l’hôtel de ville construite de 1734 à 1743 par Jacques Gabriel.

Nous faisons face à l’Opéra édifié entre 1832 et 1836 par Pierre Louise et dessiné par Charles Millarolet. Depuis 1993 l’inscription « Opéra » est inscrite sur le bâtiment. En bordure du toit 9 muses sont sculptées et au-dessus du A de l’opérA apparaît le dieu le plus beau : Apollon avec sa lyre. Des deux côtés de l’opéra, des galeries, architecture à la grecque dont le bar/brasserie « Le Piccadilly » créé en 1836.

Nous rentrons dans l’opéra et au premier étage nous arrivons dans la pièce « le foyer » où trône une cheminée en marbre et c’est l’espace le plus chaud, d’où son nom et on y sert des boissons chaudes. En 1856, incendie et le foyer est reconstruit à l’identique. Nous découvrons un miroir doré à la feuille d’or, le blason de Rennes, des peintures ornent la salle : des musiciens (Massenet – Liszt – Mozart) des masques ainsi que le biniou et la bombarde, des angelots. Sur la cheminée un buste de « Lucas » le mécène qui a aidé à la reconstruction de la salle.

Nous rentrons dans la salle de spectacle : une des plus petites de France (650 places assises). Avant 1999 il y avait 900 places mais c’était inconfortable. Le parterre, en face de la scène, places plus onéreuses, sur les côtés les baignoires (assez serrées), le poulailler en hauteur (places les moins chères) ce nom à cause des cocottes, des prostituées qui s’y trouvaient.

Théâtre à l’italienne : au plafond des danses bretonnes avec des costumes de Pont-Aven, du peintre Jean-Julien Le Mordant en 1913, des coquelicots, des bombardes. A cette époque on allait à l’opéra pour se montrer, défilé de mode et de coiffures.

De 1856 à 1858, sous Napoléon III, le second empire, la couleur rouge est à l’honneur suite à la Révolution française. Jean Janvier est le maire de Rennes à cette époque. En 1999 travaux pour la sécurité de l’opéra. De 1959 à 1970 le directeur de l’opéra de Rennes est Pierre Nougaro, père de Claude. Il était chanteur lyrique.

Très passionnante visite avec notre charmante guide

Notre visite de l’opéra est suivit du Street Art. Le circuit commence par la place St Germain, nous traversons ensuite la vilaine en empruntant la passerelle et arrivons rue Vasselot, puis nous regagnons le Colombier et le boulevard Beaumont : des couleurs diverses, des visages et beaucoup d’humour dans les fresques. Tout est peint, les murs le long de la voie ferrée, les pignons d’immeubles, les piliers et les portes. Ce sont de vrais artistes. Ce circuit nous a permis de réfléchir sur ces dessins que nous voyons fréquemment mais cette fois nous nous sommes attardés pour admirer ces œuvres.

Prochain RDV avec Colette le jeudi 18/01/2024 sur le parking face aux terrasses d’Apigné


Chantepie le 30 novembre 2023

Nous étions 11 à emprunter l’allée des papillons, joli nom qui présage une belle balade, Chantepie étant au cœur de la nature et parcourue par de nombreux petits chemins et cours d’eau.

Nous parcourons des sentiers boisés, passons devant un centre équestre et nous voilà dans le bois de Soeuvre qui se trouve sur la commune de Vern sur seiche. Ce bois est composé de feuillus principalement des hêtres et des chênes

Pas évident de se repérer dans ces sous-bois pleins de petits sentiers qui se ressemblent tous.

Puis, nous revenons vers Chantepie; Afin de baliser les différents parcours qui bordent le nouveau quartier des rives du Blosne, des sculptures ont été réalisées par Alain Marcon, l’artiste a voulu représenter la faune faisant partie des premiers habitants de cette zone humide : le martin pêcheur, la salamandre sont venus agrémenter ces nouveaux espaces.

Plus loin la façade du pôle petite enfance composée de multiples visages d’enfants constitue un mur souvenir, un mur mémoire joyeux et enthousiaste à l’image de la vie cantépienne.

Nous déambulons encore dans cet espace bien aménagé avant de rejoindre le centre-ville et déguster notre rituel goûter.

Rendez-vous le 14 décembre à Betton parking de l’écluse (place du marché) avec Colette


Un nouveau centenaire à l'ANR

Le 25 septembre Marin GUERET fêtait ses 100 ans entouré de sa famille et de ses amis à la Rablais à ST Jacques de la Lande. Jean Claude, Madeleine et Sylvie de l'ANR 35  étaient aussi présents pour ce joyeux évènement.  (cliquer sur la photo pour voir d'autres images)


CINTRE le 05 octobre 2023

Cintré est une petite ville de 2476 habitants. En partant de l’église nous empruntons de nombreux chemins de terre très bocagés.

Tout au long de la balade Colette nous invite à faire une pause pour nous hydrater, bon réflexe pour éviter les crampes et surtout souffler un peu…

La campagne est très belle, les maisons bien entretenues et les jardins fleuris. Près d’une ferme des petits veaux se reposent ou mangent dans leurs abris spécifiques pour eux. Notre passage les perturbe un peu mais ils apprécient nos caresses.

Plus loin de beaux jardins d’agréement et potagers attirent notre attention, de belles citrouilles se préparent pour halloween. Nous arrivons près d’un lavoir mais l’eau très trouble n’incite pas à faire une lessive. Dans une niche près de la fontaine Saint-Melaine se trouve une statue

Nous étions 18 marcheur(s) (euses) partis pour un circuit de 9 km et nous nous sommes retrouvés à 22, eh oui 3 amis plus le petit Marcel nous ont rejoint pour le goûter.

 

Merci Colette et Odile pour les bons gâteaux évidemment « fait maison » merci également pour les chocolats, bonbons, gâteaux secs….. comment voulez-vous garder la ligne avec toutes ces gourmandises !....mais c’est tellement agréable.

Rendez-vous le 26 octobre 2023 à 14 heures avec Gisèle sur le parking du Ponant à Pacé pour le circuit de la Foucherais.


BAZOUGES SOUS HEDE: 07 septembre 2023

Il n'y a que les retraités pour randonner quand les températures dépassent 32 degrés à l'ombre. 

Si on le leur imposait ils n'y iraient pas. Mais que ne ferions-nous pas pour nous retrouver après cet été un peu bizarre ! 

Le groupe était un peu moins étoffé mais 13 marcheurs tout de même pour redécouvrir les 11 écluses d'Hédé. La guide du jour a un peu perdu le sens de l'orientation tout ça pour marcher à l'ombre. Nous avons juste parcouru un peu les bords de l’étang : ce n'est que partie remise. Après nos neuf kilomètres parcourus nous avons bien apprécié les boissons qui avaient eu la bonne idée de rester fraiches et le petit remontant qui allait avec.

Rendez-vous le 21 septembre au Verger – place de l’église – 14 H – avec Huguette


Saint Jacut de la Mer: 15 juin 2023

8 personnes bien motivées avec chaussures ne craignant l'eau de mer, pour la traversée à pied, à marée basse à partir de la pointe du Chevet en St Jacut vers les Ebihens.

Nous descendons un escalier abrupt suivi de quelques rochers pour atterrir sur le sable mouillé. Quelques minutes de marche, après avoir traversé des ruisseaux et nous sommes sur l’île privée des Ebihens occupée par quelques rares résidents qui ont le privilège de pouvoir pénétrer sur cette île.

Nous passons devant la tour Vauban construite entre 1694 et 1697. Cette tour sert de repère pour les marins égarés. On la voit plusieurs kms à la ronde.

Une belle balade à travers l’île nous permet de découvrir une lande parsemée de fleurs mais l'homme ne fait que passer car nous devons être très vigilants pour les horaires de retour. La mer montante n’attend pas les retardataires.

Le pique-nique est le bienvenu sur une belle plage ensoleillée parmi quelques rochers.

Retour à la pointe du Chevet et changement de chaussures pour affronter un morceau du GR 34 entre Chevet et château du Guildo avec nombreux belvédères pour admirer l'autre rive de l'Arguenon menant à Saint Cast.

En bordure de champ et en sous-bois nous surplombons la baie de l'Arguenon et surprise au détour d’un chemin niché dans un théâtre de verdure le célèbre château du Guildo.

Dans les années 1980 ce château était recouvert de broussailles. Des bénévoles et surtout un certain dentiste en retraite que j'ai eu la chance de rencontrer avec sa brouette, effectuent d’importants travaux de déménagement de pierrailles et végétation. 

Aujourd'hui édifié début XIIIème siècle est protégé au titre des monuments historiques. Superficie 3200 m2. Le conseil général des Côtes d’Armor apporte de l'aide au défrichage. 

Un travail de fouille s’effectue sur le site défrichage et différentes salles sont découvertes.

Ce château type médiéval fut souvent assiégé.

Après avoir flâné à l’intérieur de ce château nous retrouvons sur le parking du château nos voitures et nous nous dirigeons vers Le Bois Meen en Trigavou. Bolée de cidre et crêpes, c’est un gouter bien mérité. 

Rendez-vous avec CLAIRE pour la dernière randonnée de la saison le mercredi 28 juin, place de l’église à Montgermont. 


Joyeux anniversaire Marie-Thérèse

Marie-Thérèse a fêté ses 102 ans le 11 avril dernier. L'ANR35 lui renouvelle tous ses vœux. C'est toujours un très grand plaisir de lui rendre visite. 


Journée régionale Guerlédan le 09 mai 2023

Visite de la maison des toiles et croisière sur le lac sans oublier le concours de boules!


LES TULIPES DE LA TORCHE LE 28 MARS 2023


Mordelles: balade bucolique du côté de la Haichois, 16 mars 2023

C’est par un bel après-midi, digne du printemps, que 17 marcheuses et marcheurs sont partis de la ferme de la Biardais pour une boucle de 8 km.

Pour commencer, nous avons suivi un sentier aménagé à l’écart de la route, vers le lieu-dit Le Sermon (en pleine urbanisation).

En empruntant une petite route de campagne, nous avons croisé l’allée de la Haichois, d’où nous avons aperçu sur la droite le Château et à gauche, la partie désormais propriété du département et accessible à tous.

La construction de ce château commença en 1888 sur le site d’un ancien manoir du XVIIe siècle, pour le comte Odon de Toulouse-Lautrec (oncle du peintre) et son épouse Emilie de la Haichois. Il était construit au centre d’un parc à l’anglaise et possédait déjà une chapelle (1678) et un colombier (1780). Il comprenait également des écuries et une ferme. Il semblerait que le château, inoccupé, soit à vendre aux enchères et à rénover.

Chemin faisant, nous avons pu admirer des tapis de primevères, des ficaires (cousines du bouton d’or) et des touffes de narcisses et nous avons traversé de petits hameaux aux noms originaux, tels que le Châtelet, Caligné, la Noë Trouvé, Gagne-Pain, pour arriver à la ferme du château (réaménagée en deux demeures privées), puis à l’entrée du parc (à l’abandon) du château lui-même.

Après avoir longé les murs d’enceinte des écuries, nous sommes arrivés à la fontaine St Lunaire, recouverte d’une grille. Il est donc impossible d’en recueillir de l’eau, sensée guérir les maux oculaires !

Enfin, nous avons rejoint la Biardais, par des sentiers ombragés, dans une zone pavillonnaire, après avoir fait un détour, le long du Meu, qui disparait près de l’étang, pour passer sous la RN 24.

Après l’effort, le réconfort : nous ne pouvions nous quitter sans un petit moment très détendu et gourmand !

N’oublions pas le prochain rendez-vous à Orgères, le 6 avril 2023, avec Huguette !


De Parc en Parc: Gayeulles/Maurepas le 23 février 2023

 

Pour voir toutes les photos,

un petit clic ci-dessus.

Nous rentrons dans le Parc des Gayeulles côté « patinoire le Blizz ».

Sur notre gauche on peut admirer la fresque des artistes du Street- Art Rennais.

Cette partie du parc est implantée sur le site de l’ancien hippodrome (en service de 1884 à 1978) lui-même érigé sur d’anciens marécages. 

Désormais on y trouve : terrains de jeux pour les enfants, de foot pour les plus grands et le camping municipal de la ville de Rennes avec ses « Citylodges » (cf : photos de Claire).

 Nous ne nous éternisons pas dans ce parc car il nous faut filer vers le parc de Maurepas (injustement appelé Maurepas bien que situé dans le quartier de « Jeanne d’Arc »… !

Une nouvelle allée piétonne relie le parc des Gayeulles (côté rue Fougères) au parc de Maurepas (Bd de Vitré, lycée Chateaubriand).

 Déception !!!  Le chantier du « jardin chinois de Maurepas » que nous étions venus découvrir avait pris du retard …. Livraison prochaine ???

Ce projet de la « Fabrique Citoyenne » a été porté par le Comité de jumelage « Rennes-Jinan » et l’association les Agi’Thés composée de fans de thé. Sous leur impulsion, près de 600 théiers ont été plantés dans le « futur » jardin chinois au cœur du parc.

« Les théiers sont des « camélia sinensis », qui sont non florales, le climat humide de la Bretagne favorise la croissance des plantes » dixit Jean Pierre.

 Cependant dans ce parc on y trouve des portiques et une pergola Art déco en béton. Pelouses, espaces boisés, haie d’ifs, de magnifiques arbres centenaires, piste cyclable pour les enfants, terrain de pétanque, piste de skate et de rollers sont des atouts de ce très joli parc.

C’est également le lieu de rencontre pendant les pauses de la semaine des 3 lycées qui l’entourent, le lycée Chateaubriand, le lycée Joliot-Curie et l’Assomption.

 Nous continuons notre périple vers le parc Oberthür via le stade de Courtemanche. Complexe d’athlétisme entièrement rénové en vue des « Jeux de Paris 2024 ». Plusieurs athlètes de haut niveau s’entrainent pour les Jeux Olympiques 2024.

 Nous arrivons au parc Oberthür.

Ce parc fut créé en 1863-1864 par Denis BÜhler futur dessinateur du Thabor, suivi par l’hôtel particulier conçu en 1869 par l’architecte parisien Gavet avec une façade néo-renaissance.

Réservé à la famille Oberthür, il devint propriété de la ville en 1960 et ouvert au public en 1977.

Le parc s’étend sur 3 hectares. En son centre une grande pièce d’eau entourée de pelouse et d’espaces boisés .Au sud se trouve un chalet et une « grotte » formée de blocs de pierre de Pont-Réan. Délimitant une aire de jeux, des totems d’animaux sculptés par MONsTR. On peut y apercevoir chat, coq, oiseaux, canard……..

Depuis 2017, le parc accueille une sculpture de Jacques Villeglé intitulée YES. Le mot anglais est souvent utilisé pour manifester l’approbation ou la joie également. Ce sont pourtant les symboles monétaires qui nous apportent une clé de lecture : le yen pour le Y, l’euro pour le E, et le dollar pour le S.

Une manière de porter un regard ironique et critique, non dénué d’humour sur l’importance de l’argent dans notre société contemporaine et sur le marché de l’art.

 La journée se termine sous une pluie battante, et…. . Un goûter à l’ancien « Bar de l’hippodrome » des Gayeulles » !

Rendez-vous le 9 mars à Acigné avec Jany et Henri sous le soleil !


MONTMURAN: 02 février 2023

Nous étions 21 randonneurs pour un périple de 7 km environ dans cette magnifique campagne de la commune des Iffs.

En ce début d'après-midi, l'église (Saint Ouen du 15ème siècle) se trouvait ouverte. Nous nous permettons d'y entrer afin de découvrir un ensemble particulièrement important de magnifiques vitraux. Cette église est de style gothique et a la forme d'une croix de Lorraine avec une nef ouvrant sur quatre chapelles latérales. Le clocher, entièrement en pierres, est ajouré et décoré d'ornements sculptés.

Le cimetière entoure toujours l'église. Dans ce périmètre également, se trouvent quelques maisons en granit datant du 17ème siècle ayant servi au tournage de divers films et dernièrement "Meurtre au Mont Saint Michel" avec Anthony Delon.

Nous prenons la direction de Cardroc vers un ancien manoir du 18ème siécle. Sur le toit du pignon, un épi de faitage en brique appelé "épi siffleur" en céramique creuse; percé de quatre trous orientés vers les points cardinaux, il émet un son différent selon la direction des vents.

Nous poursuivons notre circuit au travers la campagne. Le château de Montmuran (12ème siècle) est en vue. Il est classé Monument Historique. On y accède par une allée boisée. Il est composé de 2 tours au Nord et d'un imposant châtelet avec machicoulis encadrant l'entrée défendue par une herse, des douves et deux ponts levis toujours en état de marche.

Par ailleurs, ce château est très lié à l'histoire de Bertrand Du Guesclin. En 1354, ce dernier est adoubé chevalier dans la chapelle du château et en 1374, il y épouse Jeanne de Laval-Châtillon (après le décès de sa première femme Tiphaine Raguenel).

Ce château est ouvert à la visite.

Nous terminons notre petite balade vers La Fontaine Saint Fiacre ; elle date du 12 ème siècle. L'eau de cette source alimentait autrefois les douves et la fontaine du château (canalisation en poterie). L'eau de cette source qui ne tarit pratiquement jamais était jadis invoquée pour faire venir la pluie. 16 h 30 : Petit goûter réconfort.

Prochain RDV : jeudi 23 février avec Marie-Claire – parking des Gayeulles – patinoire le Blizz


Visite du Parlement le 05 janvier 2023

Les grandes heures du Parlement :

Construit au 17ème siècle (1618-1655)

Architectes : Germain Gaultier et Salomon de Brosse

Devient Cour d’appel de Rennes en 1804, classé monument historique en 1863

Premier incendie de Rennes en 1720 (du 22 au 27 décembre) – 10 morts/800 maisons détruites. Le parlement a été épargné, l’incendie commence rue Tristan, actuelle rue de l’horloge.

En 1994 (nuit du 4 au 5 février) incendie du Parlement lors d’une manifestation des marins pêcheurs.

Le parlement de Bretagne est actuellement cour d’appel (autres juridictions sont à la cité judiciaire boulevard de la tour d’auvergne) – 200 personnes y travaillent.

Lors de la reconstruction on choisit le métal et non le bois faute de main d’œuvre.

Salle des pas perdus (au 17ème salle des procureurs), au plafond blason de la Bretagne, salle qui va s’effondrer en 1994 (incendie).

La bibliothèque : décors du 17ème ont été sauvés de l’incendie. La salle la plus importante : les parlementaires signent les « édits royaux » en 1658. Les plafonds de Charles Erhart et Couapel – deux loges ou Madame de Sévigné est peut-être venue ?

Nous apercevons la fleur de lys et un N sur les tapisseries : Napoléon III est venu à Rennes.

Sur les portes on aperçoit également LF – Louis Philippe.

En 2004 fin des travaux suite à l’incendie de 1994 : coût des travaux 63 millions €.

Merci à Gisèle pour ce compte rendu.

Rendez-vous le jeudi 19 janvier 2023 avec Colette à l’écluse Robinson à Saint-Grégoire pour la balade des louvries.


Le sentier des Mélèsiens: 08 décembre 2022

Nous étions 12 par ce temps hivernal sur le sentier des Mélèsiens.

Nous partons de la salle polyvalente, après avoir traversé le lotissement le circuit emprunte des petites routes peu fréquentées et des chemins plus ou moins humides en hiver. Nous avons le plaisir de côtoyer de belles bâtisses en terre. En effet à Mélesse les techniques de construction dite de la bauge et du torchis se pratiquent à partir du 17ème siècle entre 1860 et 1923.

Nous passons différents hameaux comme les Feuil, le Brossey, la Rebourcière, la Marinais…. Tous ces lieux sont isolés et calmes. Nous rencontrons principalement des animaux dans leurs enclos.

La nature est un peu déboussolée : les arômes et les capucines refleurissent, les mimosas sont déjà sur le point d’éclore, seul le jasmin jaune est à jour

Etant donné le froid Colette estime qu’il vaut mieux raccourcir la marchapié. Après 8km nous nous retrouvons comme d’habitude autour de notre goûter.

Rendez-vous le 15 décembre 2022 à 14 H 00 avec Huguette – Maison de la Bellangerais pour les prairies de canal Saint-Martin


60 ans de mariage pour Claudette et Jacky BOSCHER. Belles noces de diamant!


18 octobre 2022: visite de la Chipaudière et repas au domaine des Mauriers

 

Malouinière construite en 1710 pour François-Auguste Magon de la Lande, armateur du XVIIIème siècle à Saint-Malo.

Notre guide conférencière est la charmante dame qui y vit en famille depuis neuf ans.

La malouinière est une résidence secondaire à cause du manque de chauffage, la famille y est à la belle saison et occupe les dépendances le reste de l’année.

Les pièces de cette malouinière sont d’une hauteur de 5 mètres sous plafond. Le hall, d’une hauteur de 10 m, est agrémenté d’un superbe escalier en fer forgé orné de motifs floraux.

En haut de l’escalier on y trouve un superbe tableau représentant un bouquet de fleurs. Une robe d’époque (tissu en provenance d’Inde) contemple quelques trophées de chasse (sanglier, cerf, etc…). Dans la salle à manger avec des boiseries sculptées en chêne nous contemplons des assiettes en porcelaine de chine, de beaux vases et un sol en marbre de Carrare. Sur certaines pièces de vaisselle nous retrouvons les armes de la famille Magon de la Lande. Le petit salon est orné avec des toiles de Jouy, on y trouve également un livre de compte de 1731 édité à CADIX en Espagne, partenaire privilégié de l’armateur. Sur tout un pan de mur nous contemplons l’impressionnant arbre généalogique de cette famille.

Un commerce florissant existait à cette époque : les toiles, la cochenille, les épices, la pêche à la morue. Toiles fabriquées à Vitré et exportées à l’étranger. Tous ces échanges ont fait la richesse des armateurs qui à l’époque détenaient le quart de l’or en France.

Nous avons eu le privilège de visiter la petite chapelle : bel autel dédié à la vierge, au sol la croix de Jérusalem en noir et blanc. Les jardins à la française, en espaliers, termineront notre visite.

Superbe visite de cette malouinière classée monument historique et la propriétaire nous a fait savoir que vivre dans cet environnement ancien lui apporte de belles idées pour sa vie actuelle.


Domaines de Careil et de Boutavent: 22 septembre 2022

Départ du parking de Boutavent, à destination du domaine de Careil, pour 17 marcheurs, ravis de se retrouver après les vacances, et encouragés par une journée radieuse et chaude, en cette veille d’automne.
Après avoir cheminé dans les bois et la campagne, nous sommes arrivés à Careil. C’est une réserve naturelle ornithologique de 96 hectares, avec un étang, où vivent et se reposent (en période de migration) quantité d’oiseaux, tels que les hérons cendrés, aigrettes garzettes, grands cormorans, canards et poules d’eau et entouré de prairies humides, où paissaient (encore au printemps) des vaches highland. Aujourd’hui, nous n’avons vu que des chevaux (au loin) et 2 ânes venus nous saluer, d’un « hihan » un peu enroué.
Après en avoir fait, en grande partie, le tour, nous avons pique-niqué près de la ferme. Puis, nous avons repris la route, en longeant à nouveau les prairies et l’étang.
Nous sommes arrivés au domaine de Boutavent, site archéologique, où fut construit, aux XIe et XIIe siècles, un château-fort, ayant appartenu au Seigneur de Montfort, Guillaume II.
Il avait une surface d’environ 6500 m2, se composant de 2 parties, la basse cour et la haute cour (séparées par un fossé). Il n’en reste que des ruines, redécouvertes peu avant l’an 2000.
En 2005, des fouilles furent entreprises et on y trouva des fragments d’objets datant du XIIe au XVe siècles.
Depuis 2019, après les fouilles, on restaure, en partie certains remparts en partie basse uniquement.
Chemin faisant, les connaisseuses ont ramassé quelques cèpes pour agrémenter leur dîner.
Avant de se quitter, nous avons partagé de délicieux gâteaux et café, apportés par plusieurs participants.
Pour les personnes intéressées, on peut voir une petite vidéo sur Boutavent à l’adresse suivante :
https://youtu.be/cdVdN0tPWww
Prochain rendez-vous le 6 octobre 2022 à l’église du Verger avec Huguette.


SAINT BRIAC 23 juin 2022

Nous étions 7 à marcher entre terre et mer en Côtes d’Armor et Ille et Vilaine.

C’est le pont du Frémur (ou pont de Lancieux) qui sépare ces deux départements. Les paysages Briacins ont inspiré de nombreux artistes peintres comme Auguste Renoir et Henri Rivière et de nombreux peintres amateurs les imitent sur différentes plages.

Nous traversons Saint-Briac, ses jolies ruelles et ses maisons en pierre sur lesquelles de poissons sont sculptés (des maquereaux) pour montrer que c’était un village de pêcheurs.

Tout en hauteur le magnifique château de Nessay qui était auparavant une colonie de vacances et devenu actuellement un superbe hôtel/restaurant mais il est quand même possible d’en faire le tour.

Par endroit nous avons une vue sur l’île des Ebihens, Saint Cast et le cap Fréhel. A nos pieds les rochers sont recouverts de berniques. Entre deux averses, sur la plage, des enfants s’adonnent aux plaisirs du cerf-volant. Après avoir emprunté plusieurs chemins côtiers longeant de belles villas nous faisons une pause pique-nique sur les escaliers de la plage des longs champs.

Bien repus nous repartons cette fois dans la campagne par des chemins creux le long de beaux lotissements.

Nous avons l’autorisation de pénétrer dans une propriété pleine de ruches multicolores et de végétation répertoriée qui nous permet de parfaire notre culture botanique.

La boucle est bouclée nous voilà à notre point de départ, direction Trigavou où Huguette nous offre une collation (kouign-amann, far….) voilà après avoir perdu quelques grammes dans notre périple, nos efforts sont anéantis… mais c’était tellement bon.

Rendez-vous le 30 juin à 14 heures parking de l’église à la Chapelle des Fougeretz.


Manoir Clos Lucé / Amboise et le ZOO de Beauval 19 et 20 mai 2022

Quel joli groupe, Merci de participer aux voyages et sorties de l'ANR 35

Nous étions 29 personnes de l’ANR avec un groupe d’Acigné en visite dans le pays de Loire pour deux jours.

Le premier jour nous avons visité le Manoir du Clos Lucé dans le parc Léonard Vinci. L’après-midi le petit train nous a fait découvrir la ville d’Amboise en remplacement de la croisière sur le Cher compte tenu de la sècheresse la « marée « était beaucoup trop basse pour autoriser la navigation maritime.

Le deuxième jour accueil au zoo parc de Beauval pour une journée découverte inoubliable au cœur du monde animal. Nous avons pu assister à divers spectacles (oiseaux, otaries). La journée fut beaucoup trop courte pour découvrir les 35000 animaux.


Journée régionale à Saint Nic le 10 mai 2022

Les vainqueurs du concours de pétanque

     Bravo Michel (35 à droite) et Pierre (29)

Nous étions 7 représentants de l’ANR 35 à nous rendre à la journée régionale des ANR bretons à Saint-Nic dans le Finistère.

Journée très agréable avec le matin soit visite du musée des vieux métiers à Argol, où marchapié en bordure de mer. Pour les initiés concours de pétanque remporté par le seul représentant 35 (associé à un finistérien).

Après avoir dégusté le repas de cochon grillé retour sur nos terres vers 19 h 00.


Repas secteur Redon le 28 avril 2022

Merci à Francis Macé pour l'organisation de cet excellent repas au "poteau vert" à Saint Nicolas de Redon. 20 convives s'étaient donnée rendez-vous pour passer une excellente journée. 





Journée régionale Mur de Bretagne le 21 mai 2024

 Un grand BRAVO à nos participants qui ont ramené la coupe. Toutes nos félicitations. 

Nous partons à 07 h 30 pour rejoindre les 42 personnes assistant à cette journée régionale à Mur de Bretagne (Lac de Guerlédan) au village "Miléade" avec un agréable accueil composé de : café, thé et viennoiseries.

10 h 30 départ pour la visite de la verrerie ou un jeune couple nous attend.

Installé depuis 1an et demi l'historique du verre nous est rappelé. Le travail du verre date de 5000 ans et existait en Mésopotamie, en Syrie et en Egypte. Lors de la renaissance italienne une île est choisie pour cet art du verre c'est MURANO en Italie à côté de Venise. Le secret de fabrication doit être préservé…mais les érudits de l'ANR ont percé ce secret et voici les recettes :

Le sable de silice arrive de Fontainebleau (pour sa pureté et sa dureté) Puis ajouter la soude, la chaux (qui le rend plus dur), le manganèse (pour les teintes différentes). La cuisson est très lente à 800/900°. Il faut 24 H pour une cuisson.

Les différents instruments utilisé sont : des ponces, des équerres, des pinceaux. Le diamant est le seul matériau permettant de rayer le verre.

Les déchets ne sont pas jetés : ils sont broyés et réutilisés. Les artistes n'ont pu nous faire une démonstration de leur talent une panne électrique s'était jointe à la visite.

Quant aux objets fabriqués nous découvrons : assiettes, verres, bijoux et triskell fabriqués avec talent.

Retour au village et après un apéro nous voilà à la restauration (Self) où nous reprenons des forces.

15 H départ pour découvrir la brasserie de Mur de Bretagne où une jeune femme nous reçoit. Installée depuis 3 ans elle fabrique des bières Bio dont voici les ingrédients : l'eau à 93 % de l'orge et du houblon et des levures. (Ingrédients produit dans la région) C'est le houblon qui donne l'amertume à la bière. La cuve de brassage fait 500 litres. Pour être dégustée il faut attendre un mois. En France il existe 2000 brasseries. Après la visite, nous avons la possibilité d'acheter les produits de cette brasserie.

Pour nos joueurs de pétanque (12) qui s'étaient défiés le matin (deux parties) le concours n'a pu être prolongé l'après-midi étant donné l'orage et la pluie qui rendaient impossible la fin de ce concours. Toutefois sur ces résultats acquis les coupes sont remises et l'Ile et Vilaine obtient le premier prix. Félicitations aux joueurs et à Odette (seule joueuse pour notre département). 

Agréable journée et merci aux organisateurs-(trices) des Côtes d'Armor. Un petit regret toutefois : le déficit de participants qui peut remettre en cause cette journée festive.


BOURG DES COMPTES le 27 avril 2024

 

C'est une randonnée très agréable de 9 km sur des sentiers en sous-bois un peu "gadouilleux" tout particulièrement à un endroit où deux de nos 16 marcheurs ont perdu l'équilibre, heureusement sans blessures, seuls les vêtements ont été malmenés.

Les points de vue sur la vallée de la vilaine, sur les manoirs, les châteaux bâtis sur ses rives sont nombreux. Nous nous attardons devant le château du Boschet inspiré de Versailles, construit entre 1660 et 1680 par Pierre Lascouet, parlementaire Rennais et grand Chambellan de Monsieur, frère du Roi. Ce château qui a traversé les siècles sans modification notoire se visite du 1er juillet au 3 septembre et toute l'année sur rendez-vous. Possibilité de visite, goûter, repas, spectacle. Il peut être privatisé pour des réceptions.

Nous poursuivons le chemin jusqu'au site de la Courbe où la traversée de la Vilaine est possible sur une passerelle. Nous atteignons le hameau et ses maisons de pierre au bord de l'eau. L'une d'elle accueille les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, elle est signalée évidemment par une coquille Saint-Jacques.

Le moulin de la Courbe est au milieu de la Vilaine. La maison d'habitation et l'écluse sont en pierre. C'est une ancienne gravière exploitée de 1930 à 1980 pour son sable et ses alluvions d'excellente qualité, destinés à la ville de Rennes pour la construction d'immeubles.

Merci Huguette pour cette belle balade. Avant de nous quitter rendez-vous pour le goûter gourmand habituel.

Prochaine marchapié:

le 16 mai 2024 à 09 h 30 avec Jean-Pierre sur le Parking : 11 rue André Trasbot à Cleunay (Rennes) et n'oubliez pas votre pique-nique.


Moulin de Champcors le 11 avril 2024

Midi printanier, qui a donné, à 25 marcheuses et marcheurs, l’envie de « mettre le nez dehors » et de se retrouver sur le quai d’accostage des bateaux, en face du moulin de Champcors !

Et en avant pour une balade sur le chemin de halage, direction Bruz !

Hélas, à l’écluse de Cicé, la passerelle, qui devait nous conduire sur les sentiers aménagés entre les plans d’eau et un bras de la Vilaine, est toujours interdite. En effet, la crue importante de cet hiver a provoqué un fort courant, qui a érodé la berge et rendu le sentier dangereux.

Qu’à cela ne tienne, nous continuons le long du canal vers le bois de Cicé, d’où nous apercevons un héron cendré sur l’autre rive et beaucoup d’aigrettes, au loin, dans un pré très marécageux.

Nous quittons le canal pour emprunter des allées en sous-bois près du golfe de Cicé-Blossac, puis nous revenons par le chemin de halage.

Pas de monuments ou autres curiosités, rien que l’eau et la végétation printanière qui explose de bourgeons, de tapis de fleurs, telles que les anémones, les ficaires, la consoude et autres fleurs sauvages et même des ornithogales (aussi appelées Etoiles de Bethléem) pas vraiment sauvages au départ.

Au retour, une table de pique-nique, pas suffisamment grande pour accueillir tout le monde et tous les desserts (dont l’agneau de Pâques – spécialité d’Alsace - de Patricia) et boissons à partager, nous a permis de prolonger cet après-midi de convivialité, de rires et de bonne humeur !

C’est quand la prochaine marchapié ?

Le 25 avril, à Bourg-des-Comptes, avec Huguette !


PRAIRIES ST MARTIN:14 MARS 2024

 

Nous sommes 24 aujourd'hui pour cette marchapié de la Bellangerais aux prairies Saint-Martin. Nous longeons le canal où des kayakistes et des canards se défoulent…

Après une balade entre ville et campagne nous arrivons dans les prairies. Elles font 30 hectares et ont été aménagées en 2019 entre le canal et un bras naturel de rivière l'Ile.

Nous retrouvons les vaches Highland avec leurs belles cornes. Elles se plaisent bien en zone humide et sont dociles et sont parfois choisies pour être des animaux de compagnie ou de thérapie.

Nous allions passer à côté de cette originalité : heureusement Colette a attiré notre attention sur ces nichoirs à oiseaux et chauve-souris posés par la ville dans des eucalyptus.

En revenant des prairies nous traversons la coulée verte qui a la particularité d'être 22 fois plus longue que large et d'être entièrement végétalisée d'où son nom de coulée verte. Nous passons sous un pont où des artistes ont reproduit de belles peintures.

Notre balade se termine par le goûter traditionnel.

Prochain rendez-vous avec Colette le 21 mars 2024 – à Saint-Thurial – parking du cimetière


BETTON le 29 février 2024

Comme le jeudi précédent le soleil nous boude mais la nature nous sourit avec ses fleurs et ses oiseaux, nous nous sommes quand même retrouvés à 14 sur le circuit de Pluvignon.

Départ du parking de la cale pour franchir le pont sur le canal en direction de Saint-Grégoire nous traversons la rue de Rennes et passons sous la voie ferrée nous suivons la route du Vau Robion pour rejoindre le "village de la forme".

Le parcours se poursuit sur une allée sablée puis un sentier herbeux et humide. Le chemin nous mène sur un passage à niveau puis la route de Rennes que nous retrouvons.

Arrivés près d'un parc d'activités nous descendons au canal pour atteindre l'écluse du Haut Chalet. La passerelle nous permet de revenir à notre point de départ.

La pluie qui nous menaçait finit par s'abattre sur nous et évidemment nous sommes trempés. Il aurait été raisonnable de rentrer chez nous au plus vite pour nous changer mais comme d'habitude nous n'avons pu résister aux gâteaux de Colette, Marité, Janie…

La balade en forêt de Rennes n'ayant pu se faire sera reprise à une date ultérieure

Prochain rendez-vous le 14 mars 2024 – prairies du canal Saint-Martin -organisée par Michel – départ à la Bellangerais.


La Côte d'Opale/Bruges du 01 au 07 septembre 2024

Voyage du 01 au 07 septembre 2024; Renseignements dans les deux derniers numéros de l'Echo de l'ANR 35 et auprès de Roberte Doyet. 

Télécharger
Cote d'Opale avec Amiens 1er au 7 septe
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Aux alentours des étangs d'Apigné le 18 janvier 2024

C’est l’hiver, il fait froid mais le soleil est avec nous…. Par moment il fait tellement bon à l’abri du vent que nous serions tentés d’aller prendre un bain dans l’étang, mais non aucun des 16 marcheurs ne s’y est aventuré.

Nous avons longé l’étang, l’eau était bleue comme le ciel, le soleil nous aveuglait, un vrai bonheur.

Nous marchons sur des sentiers bien abrités mais un peu humides parfois. En faisant un écart nous passons sur la butte de la Maltière située en lisière de Rennes, 25 jeunes ont été fusillés le 30 novembre 1942. Cet endroit est avec Chateaubriand le haut lieu de la mémoire des fusillés de la résistance en bretagne, lieu plein d’histoire qui nous a bien ému.

En revenant sur nos pas nous passons devant l’écocentre de la Taupinais qui développe des actions d’éducation à l’environnement pour les écoles, les accueils de loisir et autres structures socio-culturelles.

Plus loin « Rennes compost » est une association de collecte de biodéchets auprès des professionnels de la restauration. Le personnel travaille à la préparation de ces déchets pour une transformation en compost destiné à nos jardins, moyennant quelques euros.

Nous revenons vers l’étang, le soleil était toujours rayonnant….des bancs nous attendaient pour une petite pause très agréable.

Encore un effort et voilà que l’heure du goûter a sonné mais pas de café pour nous accueillir cette fois. Mais voilà une table sortie d’un coffre pour recevoir gâteaux de Colette et le café. 

Merci pour ces préparations conviviales.

Prochain rendez-vous le 1er février 2024 à Cardroc sur le parking derrière le restaurant Lucas.


Hôtel Dieu: visite du conservatoire du patrimoine hospitalier le 04 janvier 2024

Nous nous sommes retrouvés, rue de Saint-Malo le jeudi 4 janvier 2024

(21 personnes)

Notre guide, ancien pharmacien nous a reçus et guidés dans les différentes salles.

Ce musée contient 6000 objets médicaux. Nous allons découvrir l’évolution positive de la médecine, chirurgie dentaire, en orthopédie, en ophtalmologie et en pharmacie.

L’histoire de l’Hôtel Dieu commence en 1858 construction de l’hôpital, en 1898 construction de la maternité et en 2009 les services hospitaliers sont transférés vers le CHU de Pontchaillou (construit en 1969)

Notre guide nous parle d’Ambroise Paré considéré comme le père de la chirurgie française sous le règne de Charles IX en 1550 : il remplace la cautérisation au fer rouge ou à l’huile bouillante par la ligature des artères, imaginez comment cette découverte a soulagé les patients. Autour de nous de vieux scalpels et seringues.

Nous découvrons un vieux fauteuil de dentiste comprenant des accoudoirs pour mettre les bras. L’usure témoigne du stress des patients lors de l’intervention.

Une grande évolution au niveau du diagnostic médical est l’intervention du stéthoscope créé par René Laënnec en 1819 (finistérien né à Ploaré)

Nous découvrons (ophtalmologie) le tableau des lettres et la curiosité de cet objet nous est donnée par notre guide : sur les deux côtés on peut lire à l’envers Monoyer Ferdinand qui a inventé ce tableau en 1872 et utilisé dans le monde entier.

Nous découvrons l’évolution des lunettes, en 1872 Edward Scarlett invente les branches que nous connaissons aujourd’hui (à cette époque les branches arrivaient aux tempes).

Nous découvrons également l’orthopédie avec les systèmes anciens pour prothèses de hanches.

Grande découverte avec la première machine de radiologie de l’histoire. Notre guide nous raconte combien d’amputations ont été faites suite à la méconnaissance des effets négatifs des rayons X sur l’organisme. Des tabliers de plomb ont été ensuite utilisés pour se protéger. La radiologie a été inventée par l’Allemand Wilheim Ronten en 1895.

Dans le rayon pharmacie toutes sortes de médicaments : des suppositoires dont l’utilisation est commentée avec humour par notre guide.

Le beau meuble de la pharmacie a été offert au conservatoire par une pharmacienne de Paimpol qui partait à la retraite

Nous arrivons à l’étage où nous apercevons des landaus, des vierges en faïence qui étaient destinées aux mamans au moment de l’accouchement et également différents instruments utilisés lors de cet acte et particulièrement les forceps.

Nous quittons le musée, belle découverte et surtout rassurés des progrès étonnants de la médecine actuelle. Ce musée médical nous a passionné pendant deux heures avec un guide (médical) qui a su capter notre attention.

 


BETTON le 14 décembre 2023

Marchapié BETTON le 14 décembre 2023

Nous partons du parking de la cale où se tient habituellement le marché de Betton : 110 commerçants et 6000 visiteurs se retrouvent le dimanche matin.

Avez-vous remarqué le beau ciel de ce jeudi matin (voir photo) qui laissait présager une belle journée mais pas du tout les 18 marcheurs du jour ont affronté la grisaille et la pluie sur des chemins souvent boueux. Peu importe la balade entre ville et canal était agréable et nous a permis de déambuler sur des sentiers calmes le long de jardins où des fruits d’une belle couleur orangée nous interpellent, ce sont des kakis. Nous avons l’habitude de voir des pommiers mais beaucoup moins des plaqueminiers

Les plans d’eau sont nombreux pour le bonheur des canards. A un moment le canal longe un centre de rééducation « la vallée », bel établissement où des convalescents viennent retrouver leur mobilité après un accident ou une opération.

Après 8 kms nous apercevons l’église de Betton, édifice qui domine la ville par sa hauteur et sa prestance.

Nous retrouvons le parking et nos voitures mais avant de nous quitter nous dégustons évidemment un goûter réparateur.

Prochain rendez-vous le 18 janvier 2024 avec Colette sur le parking en face des terrasses d’Apigné.

BONNES FETES à tous et à l’année prochaine.


Sortie de fin d'année: les pépites de l'Amérique du Sud

Nous étions 33 au départ de RENNES. Le trajet se fait avec le soleil et sans encombre.

Nous arrivons à SEGRE à 11h30.

Nous sommes conviés à prendre notre repas dans un Pavillon du Parc Des Expositions

Ici nous ne sommes pas seuls, d’autres groupes nous ont rejoints.

Un délicieux repas nous est servi, avec poisson en entrée, puis porcelet et chocolat 

en dessert. Le repas est accompagné de discussions avec nos voisins.

Puis nous rejoignons la salle des SPECTACLES !

« LES PEPITES DE L’AMERIQUE DU SUD" 

Un présentateur va nous expliquer chaque danse, chaque tableau que nous verrons sur scène.

MUSIQUE, DANSES, COSTUMES, très divers et colorés, danseurs pleins de vivacités, de bonne humeur.

Nous en prenons plein les yeux et les oreilles. Plusieurs pays sont à l’honneur : 

MEXIQUE LA BOLIVIE LA COLOMBIE L’ARGENTINE   CUBA. …

Nous avons été heureux d’assister à ce spectacle qui était plein de joie dans ce monde si morose. !

Un grand MERCI à ROBERTE et à L’EQUIPE qui a préparé cette magnifique journée !!!

et à Gisèle pour ce compte-rendu.


GUIPEL le 16 novembre 2023

Nous étions 18 fidèles à quitter le bourg de Guipel par un chemin très boueux à cause des nombreuses pluies ainsi que du ruisseau en contrebas. Après ce passage délicat nous remontons vers la D221 pour rejoindre une rigole d'alimentation, parsemée par endroits, d’arbres tombés à la suite de la tempête "Ciaran ". Deux kilomètres plus loin nous rejoignons le canal a la "Plousiere"   J'en profite pour vous donner des détails sur ce dernier il aura fallu 28 années  (1804-1832 )  et près de 2000 personnes pour réaliser les 84kms du canal d'ille et rance.48 écluses jalonnent son parcours dont 11 superposées à la "Madeleine" à Hédé lui permettant de franchir une dénivellation de 27 m. Tranquillement nous rejoignons  le bourg où nous nous retrouvons au "café des possibles" pour ne pas perdre les bonnes habitudes du goûter.

Rendez vous le 30 novembre avec Huguette à Chantepie Allée des papillons en face de l’église. 


Noyal Chatillon le 09/11/23

 

Ce jeudi c’est à Noyal Chatillon sur Seiche que notre groupe de 23 marcheurs s’est retrouvé pour une petite balade tranquille et sans pluie, contrairement aux sombres prévisions de la météo.

Un bref rappel historique : le 1er janvier 1993 marquait la fusion des deux communes de Noyal Chatillon sur Seiche (église Saint Martin) et de Chatillon sur Seiche (église Saint Léonard). La seiche, qui les traverse se jette dans la Vilaine au sud du Boël, après avoir recueilli les eaux de ses affluents, principalement l’Orson au nord et L’Ise au sud

Du parking nous avons rejoint le parc de la Seiche – les Monts Gaultier, après être passés près de l’église Saint Léonard, son ancien presbytère et le cimetière particulièrement fleuri en cette saison.

Durant 2 km nous avons longé la rivière dont le niveau a bien monté, par de larges allées bordées de vastes espaces verdoyants et aménagés pour le pique-nique ou les jeux en famille. Puis nous sommes passés sous un pont de la route de Nantes et nous sommes arrivés à la Conterie en Chartres de Bretagne par de petits sentiers bocagers.

Ensuite, nous avons emprunté une voie verte partagée avec les cyclistes (très rares ce jour) pour revenir dans le parc et finir notre boucle.

Comme il est de tradition désormais, nous avons très vite repris les calories brûlées en partageant un copieux goûter, confortablement assis au chaud dans un bar…..

Prochain rendez-vous le 16 novembre à GUIPEL avec Roberte.


PACE le 26 octobre 2023

Nous étions 17, beau groupe de bonne humeur contrairement au ciel qui était très fâché.

Nous prenons la direction du terrain « Le bon pasteur » et poursuivons vers le bois de champagne en empruntant le pont de singe construit avec des cordages et permet de traverser la rivière « la flume » et évidemment le pont bouge….

Nous arrivons aux ruines d’un moulin du XVIIIème siècle dont il reste peu de chose.

La commune a fait l’acquisition de 5 hectares de bois pour aménager ce lieu très boisé.

Nous sommes maintenant à la campagne, on parle, on rigole des blagues fusent. Des maisons joliment restaurées avec des pans de bois.

Le ciel s’est enfin éclairci et nous rejoignons le bourg pour prendre notre goûter habituel, au café, chez Loïc. Claudette et Jacky nous ont rejoints.

Ici, gâteaux, crêpes, confitures, chocolats nous attendent………Quel bel après-midi chaleureux dans notre groupe qui s’est déplacé malgré les conditions météorologiques très défavorables

Bon Halloween à tous.

Prochain rendez-vous à Chatillon/ seiche avec Odile et Yannick le 9 novembre à 14h.


Cancale et le Mont Dol: 19 octobre 2023

Jeudi 19 octobre 2023, les adhérents ont pu visiter le ferme marine de Cancale, déjeuner au Vivier sur Mer et terminer la journée avec une balade au Mont Dol. Merci à Marie-France pour la préparation de cette journée très réussie et à Michèle et Claire pour leurs jolies photos permettant de faire revivre cette journée.


KERJOUANNO: séjour du 28 sept au 01 octobre 2023

En mai 2020 nous devions séjourner (12 marcheurs) de l’ANR à Plestin les Grèves (22) mais le centre d’accueil a déposé le bilan et le covid également ont fait que le séjour a été annulé.

Cette année l’expérience a été renouvelée, toujours avec le même nombre de participants. Destination le Morbihan cette fois au village Azuréva de Kerjouanno. Après un départ pluvieux le soleil était au rendez-vous. Notre guide Huguette nous a fait découvrir le petit Mont, le parc de Fogeo le port du Crouesty, Arzon, Port Navalo les pointes de Monténo et Penbert

Le lendemain, vendredi, destination l’île d’Arz, qui est surnommée l’île des capitaines, de nombreux navigateurs au long cours y ont séjourné ou y sont né. Ce bout de terre est quand même composé de 265 habitants, d’une école de 12 enfants (5 filles et 7 garçons) avec leur institutrice et leur ATSEM. Nous découvrons le sentier côtier en arrivant sur la digue du moulin de Berno. Ce moulin à marée fonctionnait jusqu’en 1910. Après 14 km de marche nous reprenons le bateau du retour pour le port de Vannes.

Dimanche, fin de notre séjour nous quittons Kerjouanno pour le petit port de Saint-Goustan toujours aussi charmant avec de nombreux touristes. Après une petite déambulation dans le port et la ville d’Auray, un dernier repas dans une brasserie et nous regagnons nos foyers.

Nous garderons un excellent souvenir de cette escapade dans le golfe du Morbihan et cette expérience pourra être renouvelée en 2024 ?


LE VERGER: 21 septembre 2023

Malgré un temps incertain 14 personnes étaient présentes. 

Pour atteindre Le Verger des trombes d’eau nous accompagnaient mais par la suite le soleil est revenu.

Nous nous dirigeons en direction du terrain de sports, puis nous nous retrouvons dans un agréable chemin. Nous traversons la départementale 40 très fréquentée pour rejoindre la vallée du Rohuel. Nous voilà dans une carrière dédiée à l’escalade pour nous retrouver sur un flanc couvert de landes et nous descendons dans la vallée. Nous traversons à nouveau la départementale 40, un promontoire nous permet d’avoir une vue panoramique sur Rennes.

Par un chemin bordé de chênes et de châtaigniers, nous rejoignons le bourg du Verger.

La récompense de notre marchapié fut un goûter de crêpes et tarte aux pommes avec une bolée de cidre…

Rendez-vous le jeudi 5 octobre 2023 au bourg de CINTRE avec Colette.


Montgermont: 28 juin 2023

Montgermont est une des plus petites communes du département en superficie, elle s’étale sur 467 hectares et compte 3727 habitants en 2023. La population a quintuplé entre 1968 et 1999.

Nous partons du parking de l’église Saint Martin de Tours pour rejoindre le parc de la Motte ou sont installés des jeux pour enfants et pour adultes (allées de boules), puis nous longeons un étang et poursuivons sur une passerelle pour atteindre la rue de la République. Nous cheminons dans un sentier bien fleuri et arrivons dans un hameau en direction de la Fougerolle. Après les lieux dit de Tuel, la Housset, le champ Hedeard nous apercevons le bourg.

Nous découvrons plusieurs rues et empruntons une allée boisée dans laquelle une sculpture représentant un amoncellement de roches attire notre attention. La croix au-dessus élevée en 1972 commémore la prédiction du missionnaire joseph Augustin Boursoul qui avait annoncé les troubles à venir avant la révolution (à la base de cet ensemble il a laissé ses pas en signe de visite…. on peut apercevoir des traces en effet..)

Près de l’église, au cœur du bourg, se trouve la motte de Montgermont d’une hauteur de 5 m et de 30 m de diamètre, c’est un exemple des multiples fortifications de terre édifiées au début du moyen âge par les familles seigneuriales

Comme à l’habitude cette belle balade de 7 km se termine par un gouter pour les 16 marcheurs. Raymond qui nous a accompagné pour une petite boucle en début d’après-midi, est revenu se joindre à nous pour la partie gourmande de la journée.

BONNES VACANCES à tous et rendez-vous le 7 septembre à HEDE avec Jeanine.


CHATEAUGIRON le 01 juin 2023

Sortie à Chateaugiron pour la journée. Nous étions 17 à parcourir le centre-ville accompagnés de Laëtitia, guide à l’office de tourisme. Elle a su nous faire découvrir des œuvres dans la cour du château, le centre d’art des 3CHA –(chapelle, château de Chateaugiron) le street art et l’œuvre sur l’étang.

Magnifique le dragon asiatique du graffeur WAR sur le mur du dojo.

En revenant vers le château nous passons devant ce qui était (en 1858) les halles qui entreposaient autrefois les toiles de chanvre utilisées pour la confection des voiles de bateau, industrie bien plus développée à Noyal par exemple. En 1986 ce bâtiment est devenu une médiathèque tout en conservant le style historique de ce bâtiment.

Dans la cour du château un labyrinthe a été imaginé par Guillaume Credos. Il a fallu 3000 morceaux de plastique provenant de bombonnes d’eau pour réaliser cette œuvre surprenante.

Sur l’un des murs du château une photo représente une mère et sa fille en 1980. Elles sont portugaises, le photographe, Georges Dusaud habite Chateaugiron et se rendait fréquemment au Portugal.

Sur le donjon deux gigantesques fourmis sont agrippées aux aspérités des pierres. Elles sont l’œuvre de Marc Georgeaut dont l’atelier se trouve au château des Pères à Piré. Nous rencontrons également le flâneur de Pierre Gaucher.

Dans la chapelle du château une installation gonflable nous surprend. C’est un monde nouveau et fantastique ; un ensemble d’œuvres, gonflé au maximum, jaillit du sol et des airs, ultra lumineux et coloré, Il interagit en direct avec le visiteur…

A voir vraiment….

Pour terminer, Laëtitia nous conduit à l’étang où un bouquet de roseaux a été réalisé sur l’eau par olivier Valla. Il s’agit de valoriser le château en le regardant à travers ces roseaux.

Après avoir remercié notre guide pour ce bon moment passé ensemble, il est l’heure du pique-nique que nous prenons au bord de l’étang sous un beau soleil…que du bonheur.

Nous avons pris des forces, et nous voilà repartis vers la Glaume qui est un ancien marais que la commune a reconstitué à la fin des année 1990. Cette zone joue un rôle important pour la régularisation et le stockage des eaux de pluie, ce qui évite les inondations .c’est un espace propice aux oiseaux, aux insectes et aux plantes sauvages.

Au cours de notre périple, nous passons devant une belle maison palladienne très en vogue au 19ème siècle dans le sud des états unis.

La chapelle St Nicolas était fermée ;dommage, une exposition de tableaux et de sculptures s’y tient en ce moment

En passant par le lavoir et, le moulin à grain nous regagnons l’allée de Gervis et ses sentiers ombragés bien agréables par cette chaleur.

Notre balade se termine, nous retrouvons notre point de départ à l’étang

Après un goûter réparateur, nous regagnons notre domicile.

Prochain rendez-vous, avec Huguette le 15 juin à 10 heures sur le parking Chevet de St Jacut de la mer ….N’oubliez pas le pique-nique


Forêt de Rennes 11 mai 2023

13 marcheurs malgré une météo incertaine. Bravo aux participants qui ont su trouver le lieu de rendez-vous pas évident.

Agréable balade en sous-bois accompagnée de quelques curiosités : l'ancien aqueduc d’eau potable et la fontaine St Raoul dédiée au saint local Raoul de la Futaye, fondateur de l'abbaye Notre-Dame-du-Nid-au-Merle à St Sulpice.

La légende raconte que Raoul se serait noyé dans cette fontaine avec son cheval. Par suite du décès du saint l’eau de la fontaine devint miraculeuse. Elle guérissait les fièvres.

Une croix de granit indiquerait l'emplacement d'un ancien ermitage construit par Raoul.

Après avoir cheminé de parcelles en parcelles bien verdoyantes et parfois ensoleillées nous terminons par le parcours écologique avec des panneaux explicatifs sur la vie de la forêt.

Nous franchissons une digue surélevée et rejoignons la ligne forestière de Maffrais pour retrouver notre parking.

Goûters et boissons servies au bar du bourg de Saint Sulpice avec un accueil chaleureux.

Rendez-vous avec Claire jeudi 1 juin 10h15 à Châteaugiron près de l’office du tourisme – 2 rue nationale


PLEUMELEUC 27 avril 2023

Pleumeleuc, 3900 habitants à 20 km de Rennes

Nous sommes 16 au départ, malgré le ciel qui nous fait la tête. Un petit sentier et nous passons devant le presbytère, joli bâtiment. Nous arrivons dans les sentiers humides, à un endroit très boueux nous pensions le longer par le champ mais celui-ci a été grillagé et nous sommes obligés de prendre la route.

Nous descendons au niveau du pont et longeons la Vaunoise (rivière longue de 32 km) la bonne humeur est là, mais le passage est étroit, alors nous sommes très attentionnés.

Le long de de la rivière des fleurs mauves, des plantes sauvages, avec des commentaires, des rires, des blagues. De temps en temps des panneaux qui nous informent sur les insectes, les plantes nocives, les poissons et animaux présents au bord de la Vaunoise

A notre retour une photo souvenir est prise au niveau du pont puis nous nous dirigeons vers le lieu-dit « Beauvais » où est présente une jolie maison en pisé.

Nous arrivons à notre point de départ après avoir bien rigolé, le soleil n’était pas dans le ciel mais dans nos cœurs.

Merci à tous les participants. Un pot nous rassemble au bar « la tulipe » où nous sommes accueillis dans la bonne humeur

Prochain rendez-vous le 11 mai avec Huguette – parking de l’étang de Maffrais – Forêt de Rennes.14 H 00


ORGERES le 06 avril 2023

Temps pluvieux, menace de circulation difficile (manif), rien ne nous arrête.

Nous étions 17 au rendez-vous à Orgères. Moyenne d’âge des participants en baisse grâce à la petite Louise qui accompagnait ses grands-parents. Au départ d’Orgères nous traversons un environnement boisé qui nous donne un panorama magnifique sur Rennes.

Nous passons devant les vestiges de la tour du télégraphe. Quelques bénévoles aidés par la municipalité ont pour projet de faire rénover ce télégraphe qui trône sur le lieudit du même nom.

Qui a dit que la terre était sèche, nous empruntons des chemins charmants mais très boueux mais pas de soucis nous avions des chevaliers servants pour nous aider à éviter les glissades.

Après le hameau de la Plessette nous découvrons le moulin de la chicane qui figure sur le cadastre de la commune réalisé en 1812. Il se nommait à cette époque moulin de Saint-James.

La balade se poursuit près d’une jolie maison qui présente une multitude de petits paquets à son entrée. Les cloches de Pâques ont laissé ces cadeaux sur leur passage ? aucun renseignement disponible la sonnette est très peu engageante.

Nous passons notre chemin et nous nous dirigeons vers notre point de départ où Huguette avait prévu un quatre heure très copieux et goûteux comme d’habitude.

Rendez-vous le 27 avril avec Gisèle et Joël à Pleumeleuc.


Assemblée générale le 23 mars 2023


ACIGNE le 09 mars 2023

C’est bientôt le printemps et la nature se pare déjà de belles couleurs multicolores, le mois de mars est présent également avec ses giboulées qui n’ont pas arrêtées ce jour de marchapié malgré cette météo 17 marcheurs aujourd’hui à ACIGNE.

Les chemins sont parfois empierrés dans Grébusson, puis nous passons la Dagournais et le carrefour vers Houdin. Nous longeons un champ avec une vue sur les moutonnements de la forêt de Rennes. En traversant le hameau Louvigné nous remarquons des vieilles maisons aux murs de pisé (mélange de terre et de pierre liés par de la paille ou du crin de vache).

Nous négligeons les chemins de desserte agricole pour garder le sentier qui s’enfonce dans un tunnel verdure. Le chemin continue tout droit au château d’eau. Les chemins sont boueux, attention de ne pas glisser.

Nous retrouvons notre chemin de l’aller et comme d’habitude cette balade se termine par un goûter bien mérité par ce temps pluvieux. Merci à Jennie et Henri pour cette balade à refaire par un temps plus clément.

Rendez-vous le 16 mars à Mordelles avec Odile et Yannick.




19 janvier 2023: Saint Grégoire

Rendez-vous au parking Robinson au bord du canal d’Ille et Rance à Saint-Grégoire. C’est un lieu de promenade et de pêche pour les citadins, c’est aussi un lieu de rendez-vous culturel ou vient s’amarrer la péniche spectacle.

Le site est au cœur d’un grand projet (1,2 millions d’euros) d’investissement de la ville de Saint-Grégoire pour valoriser le patrimoine. Le moulin actuel hébergera un maximum de quatre artistes qui présenteront leurs œuvres. Un appel à projet est lancé pour l’obtention d’une péniche bar-restaurant à Robinson. Pour accueillir du public il faudra donc aménager les berges en conséquence.

Nous suivons le canal en direction du moulin de Charbonnière spécialisé dans la farine de blé noir (sarrasin) depuis 1923. C’est un moulin à eau et à meules de pierre. Anciennement ce moulin était une tannerie. Nous poursuivons vers Maison Blanche ou la quatrième division, commandée par le Général Wood arrive le 4 août 1944. Depuis cette date on commémore cette sanglante bataille qui fit de nombreuses victimes.

Nous passons près de Saint-Laurent près des jardins familiaux de la Tauvrais, entourés de ruches. Plus loin le parc de Sibiu permet aux enfants et aux adultes de profiter de la nature.

Nous retrouvons le canal et ses canards ainsi que des kayakistes puis nous quittons l’eau pour le bocage. Arrivés au point nautique de Saint-Grégoire, après avoir marchés 9,5 km, il ne nous reste plus que la route à traverser pour retrouver notre parking de départ et apprécier le goûter préparé par Colette, miam, miam….le cake aux carambars.

Rendez-vous le 2 février avec Marie-Thérèse et Alain : place de la mairie aux IFFS


CABARET de Noël Muzillac: 01 décembre 2022

Agréable journée à la Porte du Golfe à Muzillac pour les 32 adhérents de l'ANR35 un peu noyés parmi les retraités pompiers de toute l'Ille et Vilaine. Spectacle cabaret entrecoupé par un repas de très bonne qualité dirigé par une main de maître pour 350 convives. Merci Jeanine.


Les prairies du canal ST Martin: 15/12/22

Les prairies Saint-Martin représentent 30 hectares de verdure à l’écart de l’agitation urbaine. On y vient à pied, en vélo en suivant le canal d’Ille et Rance. Sous des allures de champs délaissés elles offrent une vue unique sur la ville.

Partis de la Bellangerais nous nous dirigeons vers les prairies dans sa partie plus sauvage. Les vaches Highland broutaient dans leur enclos.

Autrefois de nombreux jardins et cabanes/maisonnettes occupaient les prairies, la plupart ont été détruits. Des travaux sont toujours en cours pour faire de cet endroit un lieu e rassemblement culturel et populaire.

Nos pas nous conduisent vers la rue de St-Malo en passant devant l’auberge de jeunesse qui était autrefois une tannerie. Une peinture nous intrigue sur le pignon d’un immeuble, il s’agit d’un séquoia, œuvre d’un artiste du street art. Notre balade nous amène vers des espaces de jeux, des tables pique-nique, un hangar se construit et abritera des animaux.

Après 7 km les 15 marcheurs du jour se retrouvent chez Huguette qui tenait à nous réunir en cette fin d’année autour d’un goûter comprenant des crêpes, des gâteaux de Patricia et les chocolats d’Annie.

Joyeux noël à tous.

RDV le 5 janvier 2023 pour la visite du parlement de Bretagne et une balade en ville à la découverte du street art. Nous nous retrouverons à 14 H 30 sous les arcades en face du parlement.